[Brochure] L’écologie au cœur de l’émancipation sociale

Un nouveau projet d’émancipation ne peut aboutir qu’en associant étroitement luttes écologistes et luttes sociales. Ce système ne peut pas être aménagé ou verdi car sa logique s’oppose à celles qui rendent possible à long terme, la vie sur la planète pour l’humanité.
De Notre-Dame-des-Landes à Sivens, des luttes contre l’exploitation des ressources naturelles dans les pays du Sud aux combats paysans contre l’agro-industrie, aux luttes citoyennes pour l’eau et les transports, les alternatives se construisent dès aujourd’hui.
Sortir du mode de production et de consommation capitaliste, qui génère destructions, inégalités et frustration, pour construire un nouvel horizon commun, voilà notre objectif.

La crise environnementale implique de repenser les voies de l’émancipation collective et individuelle. Il ne s’agit pas de replâtrer un système qui détruit la planète, en en corrigeant les excès, mais bien de lutter pour un changement global,en repensant les rapports entre l’espèce humaine, son économie, des modes de vie… et la nature.
Cette brochure d’Ensemble propose en quelques pages une rapide analyse des causes de la crise environnementale et surtout souhaite ouvrir les chantiers de l’émancipation sociale à partir de l’idée que l’écologie doit être au cœur d’un tel projet émancipateur.

Brochure « L’écologie est subversive par nature » (2015)

Commentaires fermés.